Ouverture des classes : en début novembre !

« Une commission est en train de travailler sur une ouverture des classes sécurisée, elle aura lieu plus tard début novembre. » C’est une annonce du porte-parole du gouvernement, Albert Damantang Camara, au cours d’une rencontre avec la presse, samedi, à Conakry.

Cette annonce intervient au moment même où parents d’élèves, encadreurs, etc. s’activent et se préparent. Qui pour des fournitures scolaires, qui pour la scolarité, qui pour le transfert, etc. Soucieux du virus Ebola qui ravage encore les Guinéens, le ministre Damantang a invité les uns et les autres à se fier aux déclarations des spécialistes et non d’un homme politique. Il répondait ainsi aux allégations faites par Jean-Marie Doré, à propos de la provenance d’Ebola.

Auparavant, le ministre guinéen de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, Ibrahima Kourouma, avait estimé à près de 250 le nombre de victimes de la fièvre hémorragique Ebola dans les milieux scolaires, a rapporté vendredi la radio nationale citant une déclaration du ministre. C’est pourquoi, de nouvelles mesures seront prises à l’ouverture des classes, notamment ces  « 15 minutes tous les jours à l’enseignement sur l’épidémie d’Ebola dans les écoles, et ce durant six mois ». Cette autre stratégie vise entre autres à les outiller en connaissances sur l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola. Surtout comment éviter la contamination de ce virus.

Jeanne FOFANA, Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.