Pamela Anderson défend son fils accusé de violences et dézingue son ex Tommy Lee

La star a pris la parole dans un long communiqué.

Pamela Anderson prend position. Après que son ex-mari Tommy Lee a accusé leur fils aîné Brandon (21 ans) de l’avoir frappé au visage lors d’une altercation ayant eu lieu le 6 mars dernier au domicile du musicien, l’ancienne naïade vedette d’Alerte à Malibu s’est exprimée jeudi 8 mars 2018 dans un communiqué transmis au site TMZ.

Dans celui-ci, la star de 50 ans affirme sa « confiance la plus totale envers Brandon et son équipe pour résoudre cette triste et malheureuse situation concernant son père« . Et de pointer du doigt son ancien conjoint pour son mauvais comportement déclenché par son excès de la bouteille. « Je prie pour que Tommy obtienne l’aide dont il a besoin. Ses actions sont désespérées et humiliantes. Il est un désastre, hors de contrôle. Et il n’agit pas comme un père. Mais ce n’est pas nouveau« , a-t-elle lancé.
Assurant que leurs fils (l’ex-couple est également parent de Dylan, 20 ans) ont fait « tout leur possible pour essayer de l’aider au cours des derniers mois« , Pamela Anderson enfonce un peu plus Tommy Lee en affirmant que ce dernier est « constamment au centre du drame et de la confusion, jaloux qu’il est du talent et de la beauté de ses fils. Il est malade, la définition du sociopathe narcissique« , a-t-elle ajouté.
 Tommy essaye de détruire son propre fils

Complètement « alcoolique » selon Pamela Anderson, Tommy Lee « n’a jamais assumé sa culpabilité concernant son comportement abusif et n’a jamais pris ses responsabilités pour ce qu’il a fait« . L’actrice évoque ici directement l’époque où elle avait accusé son ancien époux de violences conjugales. Une plainte avait été déposée en 1998, provoquant la fin de leur mariage.

Pamela Anderson, qui ajoute enfin que Brandon l’a encouragée « pour le moment » à rester en France où elle est « en sécurité et aimée » (elle vit à Marseille avec le footballeur Adil Rami), conclut son message en suggérant que Tommy Lee n’a eu que ce qu’il méritait. « Je soutiens mon fils qui a agi en légitime défense et craignait pour sa vie. (…) Il l’a frappé au nez pour toutes les fois où ils nous a blessés. Maintenant, Tommy se sent humilié et essaye de détruire son propre fils. C’est le démon, la maladie de l’alcoolisme« .

Pour rappel, Tommy Lee (55 ans) affirme que son fils l’a brutalement attaqué sans raison alors qu’il se reposait dans son lit avec sa fiancée Brittany Furlan (31 ans). De son côté, Brandon a expliqué qu’il avait cherché à se protéger d’un père ivre et verbalement violent. La dispute a éclaté après que le mannequin a confronté son père sur des tweets incendiaires au sujet de Pamela Anderson. Une plainte a été déposée et Tommy Lee a également réclamé une injonction d’éloignement, assurant que son fils possédait des armes à feu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.