Paris: l’ambassadeur Amara Camara ou l’avocat de la cause guinéenne à l’ UNESCO

C’est une occasion qu’il entendait mettre à profit pour attirer l’attention de l’ Organisation des Nations Unies pour l’ Education, la Science et la Culture sur les besoins de la Guinée en termes d’infrastructures scolaires.

Vendredi, à la faveur de la 199eme session du Conseil Exécutif de l’ UNESCO, le diplomate et l’homme de culture Guinéen, Amara Camara, s’est exprimé devant ses collègues, à Paris.

Dans son speech, l’ambassadeur de la Guinée en France a mis l’occasion à profit pour plaider la cause de la Guinée, invitant l’ Organisation des Nations Unies pour l’ Education, la Science et la Culture à apporter son soutien à notre pays pour la construction des Ecoles des Arts et Métiers avec pour objectif de freiner, à terme, le chômage des jeunes Guinéens via une formation de qualité.

«  Mon pays a fait le choix d’inverser la courbe des priorités par la valorisation de la formation technique et professionnelle dans le souci d’améliorer l’accès aux formations professionnelles, et diversifier celles-ci en lien avec les besoins du marché de l’emploi.Je rappelle ici que ce programme s’inscrit dans le projet de stratégie de notre institution dans le domaine de la formation technique et professionnelle (2016-2021).L’État guinéen a déjà lancé la construction des Écoles Régionales des Arts et Métiers (ERAM) dans les grandes villes du pays, pour une éducation adaptée aux besoins et à l’évolution de son économie.C’est pourquoi, mon pays voudrait solliciter l’appui technique de l’UNESCO dans la réalisation de ce projet qui permettra, à terme, de parvenir à l’adéquation formation-emploi, la promotion de l’ entrepreneuriat et de l’emploi décent, en vue d’une croissance inclusive« , a lancé Amara Camara.

Dans son discours, l’ambassadeur de notre pays en France a également remercié l’ UNESCO d’avoir choisi Conakry  » capitale du Salon Mondial du Livre »

 » Nous renouvelons ici nos remerciements à l’UNESCO, pour son appui au choix de Conakry Capitale Mondiale du Livre pour 2017. J’invite au nom de la Guinée, les pays membres de l’Organisation à nous apporter leur soutien et leur expérience pour la réussite de cette importante année culturelle au bénéfice de tout le continent« , a -t-il ajouté.

Le locataire du 51, rue de la Faisanderie a tiré la sonnette d’alarme sur le fait que l’ Afrique soit touchée de plein fouet par les conséquences du réchauffement de la planète alors que les pays africains polluent moins que les autres.

 » Mon pays s’inquiète des conséquences néfastes du changement climatique sur le développement de nos pays et de l’insuffisance des moyens mis à disposition pour lutter contre ces phénomènes.

L’Afrique a pris une part active à la COP21. Elle attend la concrétisation des promesses faites par l’Accord de Paris. Comme vous le savez, notre continent est confronté aux dures conséquences du réchauffement climatique sans en être responsable« , a rappelé le diplomate et homme de culture Guinéen.

L’ambassadeur Amara Camara a été élu, haut les mains, au Conseil Exécutif de l’ UNESCO, fin 2013. Un honneur pour la Guinée dont le natif de Kankan est le premier fils à occuper le poste stratégique de Président d’un Comité du Conseil Exécutif de l’ Organisation des Nations Unies pour l’ Education, la Science et la Culture.

Mamadou Saliou Diallo

Nouvelledeguinée.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.