Paris: le président du « Conseil des Patriotes Guinéens », Kaba Bachir, rencontre le général Konaté

Près de 10 ans après la transition version Konaté, pourquoi le  » Tigre » est-il autant convoité par ses concitoyens ? Après de nombreuses personnalités dont des leaders politiques et des journalistes comme Amadou Diouldé diallo, le président du « Conseil des Patriotes Guinéens », le très médiatique compatriote de Bruxelles, Kaba Bachir a rencontré, mardi, le général Sékouba Konaté. La rencontre a eu lieu dans un restaurant très chic de la banlieue parisienne.
Kaba Bachir était venu à Paris pour prendre part à une conférence consacrée à l’apport de la diaspora au développement de la Guinée. C’est le mythique Palais de Luxembourg, siège du Sénat français, qui a abrité la conférence qui a connu la participation de nombreux Guinéens.
Après cette rencontre, le président du  » Conseil des Patriotes Guinéens » a tenu à avoir un entretien avec l’ancien président de la transition, le général Konaté. Les deux hommes auraient passé en revue la crise politique qui plombe la Guinée. Ils auraient également fait le point sur les conditions de vie difficiles des compatriotes à Conakry, dans les grandes villes et surtout dans les villages guinéens.
Selon nos sources, l’ancien numéro 3 du Conseil National pour la Démocratie et le Développement a encouragé son  » grand frère » auquel il a proposé des idées allant dans le sens de l’amélioration des conditions de vie des Guinéens.
Le général  » El Tigre » aurait également invité les ressortissants de la Haute Guinée à se concerter en vue de préparer la relève dans la bataille de  » Sékhoutouréyah ». Bataille prévue en 2020.

L’ancien président de la transition aurait enfin félicité Kaba Bachir pour le combat que ce dernier mène sans cesse pour la promotion de la démocratie en Guinée.
Pour la petite histoire, en 2009, au lendemain du putsch du Conseil National pour la Démocratie et le Développement, Kaba Bachir avait décliné le poste d’ambassadeur de Guinée à Bruxelles à lui proposé par l’ancien chef de la junte militaire, le capitaine Moussa Dadis Camara.
Le président du  » Conseil des Patriotiques Guinéens » avait choisi de servir la junte autrement. En prodiguant de conseils  » sincères » aux nouveaux maîtres en treillis du pays. Effectivement, selon des informations de nouvelledeguinee.com, le fondateur du célèbre site, www.kababachir.com, avait, à l’époque, demandé aux militaires, dont leur chef, le capitaine Moussa Dadis Camara, de rendre le pouvoir aux civils via l’organisation d’élections transparentes et crédibles.

La suite ? On la connait.

Par Mamadou Saliou Diallo

www.nouvelledeguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.