Parlement guinéen: L’UFDG ne fera pas ‘’chaise vide’’


Au cours d’un point de presse tenu ce jeudi au QG du parti à Hamdallaye CBG, l’UFDG décide enfin de siéger au parlement, dont la session parlementaire consacrée à l’examen des projets de lois, s’ouvre vendredi.

Par la voix de Nadia Nahman, cheffe de cabinet du leader de l’opposition, le parti de Cellou Dalein Diallo, n’a finalement pas opté pour la politique de la chaise vide. Après un long suspens, l’UFDG va rejoindre le RPG-Arc-en-ciel et l’UFR au Parlement.

C’est le début d’une autre législature, dont on ignore encore la limite, après l’expiration du mandat des députés, depuis le 14 février dernier.

Or, malgré les annonces propagandistes, la CENI peine encore à rendre public un calendrier électoral précis pour la tenue des élections législatives.

Cette nouvelle session parlementaire s’ouvre dans un contexte particulier marqué par la velléité d’un projet de troisième mandat pour Alpha Condé, dont l’intention de se maintenir au pouvoir inquiète de nombreux guinéens. C’est dans cette optique que les acteurs politiques et sociaux ont décidé de créer le Front National pour la Défense de la Constitution, dont l’objectif est de s’opposer énergiquement à toute idée de confiscation du pouvoir au delà du mandat  légal du président Alpha Condé, qui s’achève le 21 décembre 2020..

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.