Le parti de Dalein en faillite : Bah Oury n’y croit pas !

« Malgré tous les appuis internes et externes, le Parti commence à accumuler des arriérés, notamment à l’endroit des avocats qui font du reste un excellent travail tant au plan du plaidoyer que celui de la communication. Et comme cette situation semble perdurer et nos déficits se creusent, nous avons jugé utile de nous adresser à nos fédérations de l’étranger pour solliciter leur assistance. »

Ce long extrait est tiré de la requête formulée par le président de l’UFDG, Dalein Diallo. L’affaire fait grand bruit, ailleurs, dans le milieu des frustrés et des adversaires politiques.

De son côté, Bah Oury tance, comme il est de coutume. « L’utilisation des ressources est gérée de manière discrétionnaire par Cellou et Kenda, son trésorier. Lorsqu’ils nous disent qu’il y a des dettes, ce sont des dettes de Cellou et non celles du parti. On n’a jamais eu de transparence dans la gestion », accuse l’ex-vice-président de l’UFDG, devenu allié et homme de main d’Alpha Condé, dans le cadre de la désintégration de l’UFDG.

Y a-t-il un seul parti politique organisé qui ne traverse pas des difficultés financières ? Certains alliés du RPG ont mis la clé sous le paillasson, à cause des finances intenables. On fait trop de bruit pour rien.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.