Participation de la Guinée aux Jeux de Rio

A l’instar des 206 CNO du monde, le CNO guinée avec un appui financier du Ministère de Sports participe aux Jeux Olympique de Rio avec une délégation composée de cinq athlètes dont entre autre 2 athlètes, 2 nageurs et un judoka, 3 officielles technique s ; un médecin, un comptable et un chef de mission.

Après plusieurs difficultés rencontré, la délégation à quitté Conakry la nuit du 1er août 2016 pour arrivée à Rio la nuit du 3 août avoir traversé la Maroc, le Lunda et Sao Paolo.

Après l’accueil et comme prévu, la délégation était hébergée dans le village au 12ème étage du bâtiment numéro2.

Comme prévu dans le règlement des jeux la cérémonie des montés de couleurs a eu lieu le 4 août à 14heures 30 au cours du quel l’hymne nationale a retenti dans le village olympique en présence de plusieurs personnalités du monde du sport. Pour marquer le passage de la Guinée un cadeau avait été offert au Maire du Village.

La journée du 5 a été marquée par la cérémonie d’ouverture des jeux au cours duquel notre délégation a défilé en tenue traditionnelle choisi pour l’occasion par le CNO.

En ce qui concerne les compétitions, la rentrée des sportifs à commencé le 9 août par le judo a l’occurrence Mamadama Bangoura qui malheureusement a perdu le combat par une sanction des juges pour refus de combattre.

Le 11 août la natation à fait sa rentrée dans la compétition par Amadou Camara qui s’est classer 7 sur 8 sur les 50 m nages libre.

Pour la journée du 12, deux athlètes étaient au programme Makoura Keita sur les 100 m dames et Djouldé Sow sur 50 mettre nage libre.

Classé 8/8 fut une grande déception au niveau de la natation, le soulagement de la délégation fut la quatrième place de Makoura Keita sur les 100m avec une nette amélioration de son record personnel.

Pour la suite des compétions, les espoirs sont sur Mohamed Lamine Dansok sur les 100 m hommes prévu la matinée du 13 août.

Pour terminer, il faut simplement retenir que les Jeux Olympiques sont organisé chaque quatre ans et pour arrêter de faire une promenade de santé, un travail, correcte accompagner d’un soutien financier de l’Etat et des sponsors doivent accompagner le sport guinéen vers l’excellence.

NB : il est important de signaler également que la Guinéen est l’un des rare pays qui ne dispose pas encore d’une loi sur le sport.

Houssainatou Diallo pour Guinée TV1

Rio

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.