Pékin veut faire de Trieste l’un des points de passage des « nouvelles routes de la soie »

Malgré les mises en gardes de la Maison Blanche et des partenaires européens de l’Italie, la Chambre des députés a voté en faveur de l’accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.