Pèlerinage 2016 : «Personne ne restera ici», promet Oumar Talibi Kaba

Après deux ans d’absence due à l’épidémie du virus Ebola qui faisait des ravages dans le pays, la Guinée est de nouveau autorisée à envoyer ses pèlerins à la Mecque pour y effectuer le hadj de cette année. Le premier convoi a quitté Conakry tôt lundi matin à destination de la ville de Médine. Le directeur-adjoint national du pèlerinage, Oumar Talibi Kaba, s’est réjoui de ce départ, indiquant que la traversée dure 8 heures.

Parlant de l’arrivée des convois aux lieux saints de la Mecque, il fait remarquer que «le premier convoi, quand il quitte ici, il va séjourner plus longtemps que celui qui quitte en dernier, car celui qui quitte en dernier, il vient deux ou trois jours avant le début du pèlerinage. Alors que celui qui quitte pour le premier convoi, il va trainer là-bas avant que la date du pèlerinage n’arrive. Au retour ceux qui sont partis le premier, c’est eux qui reviennent le premier. Donc c’est vice versa. Il n’y a pas un privilège», a-t-il assuré.

Le logement et le transport sont les mêmes. La Guinée a eu une maison d’une capacité d’accueil de 1800 pèlerins. Selon M. Kaba, l’Arabie Saoudite a accordé à la Guinée un quota de 7 200 personnes cette année. Les inscriptions ont été faites au département et dans les régions. Il se dit rassuré quant au départ de tous les pèlerins inscrits. «Nous sommes rassurés parce que nous avons fait le contrat avec la compagnie aérienne turque Turkish Airlines qui va transporter tous les pèlerins. Personne ne restera ici, les dispositions sont déjà prises» dans ce sens, permet-il.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.