Persécuté, Ibrahima Diallo révèle : ‘On m’a proposé 3 milliards pour soutenir le 3ème mandat’’

Le chargé des opérations du FNDC est de nouveau menacé. Des hommes armés ont une nouvelle fois investi le domicile d’Ibrahima Diallo.

Selon la cellule de communication du FNDC, le gouvernement  guinéen continue les actes d’intimidation des leaders du mouvement.

Comme à son habitude, une unité lourdement armée a fait une descente musclée au domicile du camarade Ibrahima Diallo vendredi après-midi certainement dans la logique de le kidnapper à nouveau. Ajoutant que : « Dans la précipitation, ils ont écrit une supposée plainte l’intimant de se présenter immédiatement dès sa réception. »

« Fidèle à son combat pour la démocratie et l’alternance Pacifique dans notre pays, le FNDC condamne cette nouvelle maladresse de la police à la solde du dictateur Alpha CONDÉ.

Le FNDC, rappelle le peuple martyr de Guinée, qu’il est plus que jamais déterminé à recouvrer sa souveraineté des mains des imposteurs à partir de ce lundi 20 juillet 2020, par le départ de M. Alpha CONDÉ qui est devenu par la force des choses, un autocrate. », ajoute le communiqué du FNDC.

Interrogé sur cette descente musclée, le mis en cause fait des graves révélations :  « Le pouvoir est dans la panique. M. Alpha Condé en premier. Après avoir refusé des propositions de plus de 3 milliards gnf et une proposition de poste ministériel pour soutenir le troisième mandat, M. Alpha Condé fait recours à la force et à l’intimidation pour pouvoir obtenir son troisième mandat. Mais je le dis encore une fois, ça ne marchera pas. Je reste déterminé à mener ce combat jusqu’à la dernière énergie», confie Ibrahima Diallo.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.