Petit à petit, le PADES prend ses quartiers…

Ce n’était vraiment pas évident de rebondir après avoir fondu son parti dans le RPG arc-en-ciel et après s’être fait gruger par un allié qui broie tout sur son passage, y compris les engagements pris. Mais, Ousmane Kaba a tenté l’aventure avec le PADES. Petit à petit cette formation politique prend ses quartiers et son leader se fait une réelle place parmi les opposants.

Après tout, note Ousmane Kaba, « un parti est créé pour exercer le pouvoir dans l’intérêt supérieur de la nation. Le PADES a été créé il y a deux ans. Mais depuis lors, on s’est déployé surtout à l’intérieur du pays. C’est important parce que c’est là où il y a les vrais électeurs. Nous sommes déployés dans les quatre régions naturelles de la Guinée. Dieu merci aujourd’hui le PADES est connu sur toute l’étendue du territoire national. Nous avons de bonnes structures », se satisfait le président du PADES, tout en reconnaissant le grand défi qui l’interpelle.

Des défis liés à l’implantation du parti, « Parce que dans beaucoup d’endroits, on n’a pas encore réussi à installer les bureaux de base. Donc il reste un travail qui est à faire. Mais nous sommes satisfaits de l’évolution du PADES sur le terrain. C’est un parti qui a une excellente image et heureusement le leader du parti a aussi une très bonne image en tant qu’éducateur. »

Ousmane Kaba sait désormais que « Les Guinéens sont beaucoup plus prudents maintenant. Quand il faut faire le choix entre les leaders, les gens commencent à se poser la bonne question à savoir qu’est-ce le leader a réalisé en Guinée avant de se présenter comme candidat à une élection. Ça permet de faire le tri réellement entre les leaders et ça permet de choisir des gens crédibles. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.