Peu d’Africains sont vaccinés contre la Covid-19

Seulement 2% des 1,3 milliard d’Africains sont à ce jour entièrement vaccinés. C’est moins que dans le reste du monde.

Selon les données de l’université John Hopkins de Boston, la vaccination contre laCovid-19  ne progresse pas en Afrique. Même si plus de 4,5 milliards de doses de vaccin ont été injectées dans le monde, l’accès aux vaccins reste très inégalitaire. Les pays d’Amérique du Nord et d’Europe de l’Ouest affichent des taux de vaccination de leur population supérieur à 50% (actuellement, ce sont 58% en Allemagne). Les pays du Sud et les pays africains de leur côté peinent à vacciner leurs population. 

L’Afrique du nord en avance

Le Maroc est le pays du continent le plus avancé dans sa campagne de vaccination.  Selon le bulletin quotidien diffusé par le ministère de la Santé, du 11 août, le pays a injecté 26 952 946 doses de vaccin. Plus de 11,2 millions de Marocains sont désormais complètement vaccinés, soit 30,47 % de la population.

Cliquez ici pour écouter l’interview de Ibrahima Yade

La Tunisie, actuellement submergée par une troisième vague affiche le deuxième taux de vaccination le plus élevé sur le continent. 3 392 636 millions de doses y ont été administrées. Plus d’1 404 936 millions de Tunisiens sont aujourd’hui complètement vaccinés soit 12,01 % de la population.

Le voisin algérien reste à la traîne. Seulement 724 812 personnes ont reçu deux de doses de vaccin (1,68 %). En Egypte, le taux de vaccination atteint 1,80%. 

La Guinée, bon élève

La Guinée est le pays d’Afrique de l’Ouest le plus avancé dans sa campagne de vaccination. 947 192 doses ont été injectées et 341 239 Guinéens sont, à ce jour, complètement vaccinés (2,67 % de la population totale). Ailleurs, les campagnes patinent.
En Afrique du Sud, où cette proportion atteint 7%, certaines entreprises proposent des avantages financiers à leurs clients vaccinés.

Au Sénégal, pays confronté à une troisième vague de Covid-19 plus meurtrière, il n’existe pas de telles mesures incitatives mais ce sont les communautés religieuses qui relaient le message.  Le pays a presque vacciné 2 % de ses habitants. Ibrahima Yade est le président du Conseil des organisations non gouvernementales d’appui au développement. Pour lui, la vaccination avance au Sénégal sans qu’il y ait besoin de recourir à ce genre d’incitation. 

Cliquez sur l’image pour écouter l’interview avec Ibrahima Yade.

Source: dw.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.