Peur d’Ebola : a-t-on zappé sur le Port autonome de Conakry ?

Le Port autonome de Conakry est-il désormais infréquentable par les navires étrangers à cause de la propagation du virus Ebola ? La rumeur a fait le tour de Conakry et environs. On pensait que la Guinée allait être complètement asphyxiée, avec la fermeture de toutes les frontières y compris maritime. Aliou Diallo, ministre des Transports était sur les ondes d’une radio privée, mercredi matin, pour se prononcer entre autres sur la mise présumée en quarantaine du port autonome de Conakry, sur la suspension des vols en provenance ou en destination de la capitale sénégalaise.

Très prudent, à cause de la consigne donnée dans le cadre de la communication sur Ebola et affiliés, le ministre s’est efforcé à lâcher deux mots, difficilement déchiffrables : « Les vols commerciaux sont toujours suspendus entre Dakar et Conakry. Brussels air line desserre les deux capitales. Des passagers en provenance de Conakry transitent par Dakar sans fouler le sol de la Téranga. » Il ajoutera que des contacts sont menés « au plus haut niveau » pour assouplir les mesures. S’agissant de la mise en quarantaine du Port de Conakry et celui de Kamsar par des opérateurs étrangers, le ministre dit être aussi mis au courant de cette rumeur. C’est pourquoi, une rencontre avec les acteurs de la chaîne de manutention et autres a permis de produire un communiqué dans lequel il est indiqué clairement que les deux ports fonctionnent. Et mieux, toutes les mesures sanitaires sont mises en application afin de garantir un meilleur service. Soit !

Jeanne FOFANA, kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.