Les piques d’Antonio Souaré à Super ‘’V’’ : « Si tu ne sais pas…, tu dégages !»

A un mois du congrès électif de la Fédération Guinéenne de Football, prévu le 28 février prochain à Conakry, la campagne électorale est lancée et les candidats affûtent leurs armes.

Interrogé par des confrères sur l’absence du Syli national à la CAN 2017, dans l’émission ‘‘ça CANcane’’, le patron de Horoya AC, président de la Ligue guinéenne du football professionnel, n’est pas passé par mille chemins.

Antonio Souaré, qui a déjà annoncé sa candidature à la présidence de la Féguifoot, lance des piques à son challenger, Salifou Camara Super ‘V’’, également candidate déclaré, qui a été à l’origine de la crise qui a secoué l’instance dirigeante du football guinéen, l’année dernière :

« C’est par manque de professionnalisme que nous ne sommes pas là. C’est de l’amateurisme qui nous a amené là. C’est la vérité. Sinon, nous étions dans une poule où vraiment, on planait, on planait. Mais quand vous voulez tout décider seul, vous voulez faire tout, seul. Alors que vous n’avez pas ce niveau, ça nous amène à la catastrophe. Ce n’est pas la première fois. Désormais, il faut éviter cela. Il n’y a plus de sentiment dans le football. Soit tu le sais, tu restes. Ou tu ne sais pas, tu dégages », fait remarquer le président de la Ligue guinéenne de football professionnel.

Après 4 ans passés à la tête de la Féguifoot, Salifou Camara Super ‘’V’’, dont le bilan à la tête de l’instance dirigeante du football guinéen laisse à désirer, est dans une logique de reconquête de la chose perdue.

Il fera face, le 28 février prochain à Antonio Souaré, patron de Horoya AC, qui bénéficie pour l’instant, un soutien de taille.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.