Pita : Un présumé violeur d’une fillette mis aux arrêts

Un homme d’une quarantaine d’années accusé d’avoir violé une fillette de 3 ans qui a succombé, a été mis aux arrêts par les services de sécurité de Pita.

Après avoir été entendu par un juge d’instruction, il a été déféré à la maison centrale de Labé pour la suite de la procédure.

Selon le procureur près le tribunal de première instance de Pita: « c’est dans la nuit du 16 février courant, mes officiers de police judiciaire m’avaient appelé aux alentours de 20 heures pour dire qu’un monsieur de la quarantaine aurait violé une fillette qui serait elle aussi âgée de trois ans, mais le viol a entrainé la mort de cette dernière. Aussitôt je leurs ai demandé d’interpeller le monsieur dont il s’agit et de l’envoyer immédiatement à Pita, ainsi dit, les officiers de police judiciaire l’avaient interpellé mais puisque on avait découvert le corps de la fillette dans sa chambre à coucher, il y’avait une foule nombreuse qui voulait en découdre avec lui et qui voulait attenté à sa vie, j’ai demandé à la gendarmerie de Pita d’aller sécurisé le monsieur pour ne pas qu’on lui hôte la vie là-bas parce-que en la matière aucun citoyen n’est habilité à se rendre justice, rendre justice appartient exclusivement aux cours et aux tribunaux en République de Guinée et cela, dans tous les États organisés du monde ça fonctionne ainsi. Donc ils ont pu l’exfiltré et l’envoyer aux alentours de 00 heures à Pita, où le lendemain il a été interrogé et présenté au niveau de mon parquet », explique Alghassimou Diallo.

Et le procureur de poursuivre : « Puisqu’on parle de viol, on

avait pas deux options on avait qu’une seule option, le viol est un crime, obligatoirement le dossier devait passer par un cabinet d’instruction. Donc un juge d’instruction a été saisi et il l’a placé en détention, actuellement il se trouve à la maison centrale de Labé » a conclu Alghassimou Diallo, qui promet que le droit sera dit, conformément à la loi.

Souleyamane Camara pour www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.