Pita : Vague d’arrestations après le meurtre d’un jeune à Bomboli

C’est une semaine agitée à Bomboli depuis l’arrestation le 13 octobre dernier, d’un groupe de malfrats munis d’armes de guerre, suivi du meurtre d’un jeune homme d’une trentaine d’années.

Alors que la tension reste vive en ce moment dans cette  localité située sur la nationale Conakry-Labé, à une dizaine de kilomètres du Chef-lieu de la préfecture de Pita, les services de sécurité de Pita multiplient les arrestations.

A l’origine de cette vague d’arrestations, rapportent des témoins joints au téléphone dimanche  par notre rédaction, le meurtre du jeune Mamadou Sansy Barry, battu à mort à Bomboli par un groupe de présumés voleurs, de même que son papa, très âgé, qui se trouverait en ce moment dans un état critique. Le défunt, qui a rendu l’âme peu après son hospitalisation, aurait dénoncé un réseau des voleurs de bétails, avant de porter plainte contre eux auprès des services de sécurité de Pita.

Alertées, les forces de sécurité déployées à Bomboli, ont procédé à plusieurs arrestations. Parmi les personnes arrêtées et qui auraient participé à la bastonnade qui a conduit à la mort du jeune Sansy Barry, figurent Mamadou ‘’Rebelle’’ Doumbouya, considéré comme étant le cerveau d’un groupe de malfrats qui sèment la terreur à Bomboli et dans les localités environnantes, Alpha Doumbouya, Abdoulaye Doumbouya, Mawdho Baba Doumbouya, Marie Doumbouya et Coyah Doumbouya. Ces présumés auteurs du meurtre ont déjà été déférés à la prison civile de Pita, en attendant leur jugement.

Trois autres personnes qui auraient participé à l’attaque contre le père du défunt, sont déjà en cavale. Il s’agit de Thierno Kaly Doumbouya, Ousmane Doumbouya  et Souleymane Doumbouya, tous natif de la localité. Ces derniers sont activement recherchés par les services de sécurité, rapportent à Kababachir.com un agent de sécurité.

En attendant qu’on ne retrouve ce groupe de malfrats en cavale, le Chef secteur de Gadha Bomboli, et le président du District de Bomboli, qui avaient pris l’engagement de les transmettre aux services de sécurité, sont déjà arrêtés et se trouvent en ce moment à la prison civile de Pita pour des fins d’enquêtes.

Aux dernières nouvelles, ces présumés voleurs auraient des liens avec le groupe de trois malfrats arrêtés le 13 octobre dernier à Bomboli avec une PMAK et stock de munitions.

Affaire à suivre….

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.