Plainte contre Baffoe : Le mise en cause dément avoir fui

Face aux rumeurs faisant état de sa fuite, le Directeur des Unités d’intervention de la Police, apporte un démenti catégorique

«Je rassure mes parents, mes amis et les bons guinéens qui ne souhaitent pas le malheur de leurs prochains que j’ai fui, que ma concession a été saccagée, ceux qui le disent, ne me connaissent pas. Si je dois fuir, c’est de fuir aller au delà, c’est-à-dire, ma mort. »

Très en colère contre ces rumeurs, le Général Baffoe menace: «Celui qui va venir attaquer ma concession, moi je connais comment je l’ai eu ça, j’étais au grade Brigadier, celui qui viendra va me tuer pour gâter ma concession, parce que ce n’est pas dans la pagaille que j’ai gagné ça. »

S’agissant de la plainte des syndicalistes et les forces sociales, le Général Baffoe dit être prêt à répondre : « Si on m’envoie à la CEDEAO, ça sera l’occasion pour moi de voir Abuja, s’ils veulent m’envoyer à la CPI, ça sera l’occasion aussi de voir la Hollande, parce que moi je n’ai jamais été là, donc je suis prêt. S’ils pensent que j’ai outre passer la loi, ils n’ont qu’à m’amener là où ils veulent. »

Enfin, le Général Baffoe rappelle que ses hommes continueront à prendre des mesures sécuritaires illimitées tant que la grève générale n’est pas limitée.

 Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.