Polémique autour de la question du Porte-parole des forces sociales

Lors que la Société civile guinéenne est plus que jamais divisée sur des questions d’intérêt national, une polémique entoure le Porte-parolat des Forces sociales de Guinée. Au delà des revendications légitimes pour obtenir la réduction du prix du carburant à la pompe, une guerre de leadership divise les acteurs de la Société civile.

Réunies autour des forces sociales, cette plateforme des organisations de la Société civile, connait une certaine division interne.

C’est pour cette raison, que la commission  communication, à travers un communiqué que nous vous livrons,  a tenue à apporter des éclaircissements sur l’immanente question du porte parolat du mouvement de protestation.

Lisez…….

« La Commission Communication des Forces Sociales de Guinée constate avec regret depuis hier des agissements et sorties médiatiques interposées sur le Porte parolat de la dynamique.

La Commission Communication tient à informer la Presse Nationale et Internationale que la dynamique « Forces Sociales de Guinée » ne dispose pour le moment d’aucun Porte-parole mais plutôt d’une Commission de Communication qui planifie, partage et cordonne sa Communication.

Elle rappelle une fois encore qu’aucun membre ne doit porter désormais ce titre, ni animer des émissions ou accorder des interviews au nom de la dynamique sans autorisation préalable de la Cellule de Communication.

Désormais toute personne qui interviendra au nom des Forces Sociales sera préalablement annoncée sur les comptes officiels : Facebook (Forces Sociales de Guinée) ; Twitter (@ForcesGn) afin d’éviter toute sorte de confusion et d’usurpation.

Les Forces Sociales de Guinée comptent sur la bonne compréhension de tout un chacun. »

Conakry 20 juillet 2018

      Le Coordinateur de la Commission Communication

 

                                   Dorah Aboubacar KOITA

Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.