Politique publicitaire : qu’a-t-on fait des textes réglementaires?

 

La publicité en Guinée doit être réglementée en Guinée. C’est ce qui ressort d’un conseil interministériel tenu à Conakry. C’est ainsi que le ministre de la Communication, Makanéra Kaké avait présenté un projet de loi portant réglementation de la publicité en République de Guinée. De longs mois après, on ne sait plus où en est-on avec les textes réglementaires y affér

Politique publicitaire : qu’a-t-on fait des textes réglementaires?

 

La publicité en Guinée doit être réglementée en Guinée. C’est ce qui ressort d’un conseil interministériel tenu à Conakry. C’est ainsi que le ministre de la Communication, Makanéra Kaké avait présenté un projet de loi portant réglementation de la publicité en République de Guinée. De longs mois après, on ne sait plus où en est-on avec les textes réglementaires y afférents.

 

Seulement, selon le porte-parole du gouvernement, « Ce projet de loi qui comprend 196 articles, est relatif à l’exercice des professions publicitaires, à la publicité à la radio et à la télévision, à la protection des œuvres publicitaires, à l’affichage publicitaire, à la publicité en ligne, sur le téléphone mobile et tout autre support, aux infrastructures et infractions en matière de publicité. » Selon le communiqué, « Cette loi vise à assainir l’espace et les activités publicitaires et faire ainsi face à l’explosion du marché.Le Conseil a mis en place une Commission interministérielle pour un examen approfondi du texte, dont la version amendée sera soumise à une prochaine session. »

 

Auparavant, l’ancien ministre Kaké, s’était levé contre le désordre qui caractérise le secteur de la pub en Guinée. D’abord au niveau de la RTG. Ensuite au niveau de l’OGP.

 

Avec la nouvelle configuration de l’OGP due à la mise en place d’un Conseil d’administration avec pour tête de peloton un certain BantamaSow, cet EPIC, régie par le Code des marchés publics, notamment en sa Loi/L020/2012 sera certainement assaini. L’arrivée de Yamoussa Sidibé, patron de la RTG ne saurait donc pas conventionnelle. Que de défis à relever !
Jeanne FOFANA, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.