Porte-parole du gouvernement :Damantang à l’attelage ?

Alpha Condé n’a eu de cesse de dénoncer la politique de communication du gouvernement. Mais, malgré tout, il garde encore ceux qui sont censés faire de la bonne Com moisir littéralement. Aujourd’hui, plus qu’hier, le gouvernement affiche un réel besoin de cure de jouvence.

A son arrivée dans le gouvernement, le leader de l’Union des forces du changement (UFC), parti jusque-là membre de l’opposition républicaine, Aboubacar Sylla s’est vu confié le poste de porte-parole qu’assumait jusque-là Damantang Albert Camara, alors limogé. Cet ancien ministre de la Communication, qui fut également porte- parole du gouvernement guinéen sous la transition en 2010 devrait pouvoir porter la parole du gouvernement Don Kass. Mais, visiblement, il peine à enfiler une autre toge, après celle des opposants républicains.

Aujourd’hui, il est plus effacé, plus discret, à part ses sorties sporadiques liées à Albayrak ou au 3è mandat. Pourtant, lors de son premier conseil interministériel dirigé par Kassory Fofana, Sylla s’est vu confié le titre de porte-parole du gouvernement. Mais c’est comme s’il le porte mal. A part les comptes rendus des conseils de ministres. Sinon, le reste, c’est Amara Somparé qui s’évertue à le faire.

Aujourd’hui, Damantang Camara revient. On ne sait pas s’il va reprendre ces anciennes amours ou pas. En tout cas, il y a une carte à jouer. Même si, ces derniers temps, Alpha Condé lui a dit ouvertement que la communication du gouvernement est des plus mauvaises.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.