Pour Cellou Dalein, ‘’Alpha Condé n’est plus digne de la fonction présidentielle’’

Alors que le FNDC décide de ne plus reconnaitre Alpha Condé, comme Président de la République et promet de demander son départ, après le scrutin controversé du 1er mars, déplore le silence de la CEDEAO et l’Union Africaine.

S’exprimant sur RFI, le leader de l’opposition reste droit dans ses bottes, le numéro un guinéen ‘’n’est plus digne de la fonction présidentielle’’,  pendant qu’Alpha Condé tient mordicus à changer la Constitution afin de s’octroyer un nouveau mandat.

« Alpha Condé n’est plus digne de la fonction présidentielle. Il s’est rendu coupable de parjure, mais il avait déjà envisagé depuis que le président feu Kèlèfa Sall a exprimé sa position par rapport au troisième mandat, monsieur Alpha Condé a décidé de ne pas mettre en place la haute cour de justice, parce que si elle était là, elle l’aurait poursuivi pour haute trahison, parce que le président de la république dans nos textes, bénéficiant du privilège de juridiction, ne peut être entendu et poursuivi que par la haute cour de justice, mais elle n’existe malheureusement pas,  c’est déjà une trahison de ne l’avoir pas mis en place”, a estimé le Président de l’UFDG.

Plus loin, Cellou Dalein Diallo exprime des regrets sur les violations de la loi qu’il qualifie de ‘’parjure’’.

“Monsieur Alpha Condé a juré comme vous le savez, devant le peuple de Guinée et la communauté internationale, de respecter et de faire respecter cette constitution, il a fini son serment en disant ‘’en cas de parjure, que je subisse la rigueur de la loi. La haute cour de justice qui l’aurait poursuivi pour parjure et haute trahison n’étant pas là, le peuple de Guinée va s’en charger.’’

Face à cette situation, il n’ya pas le leader de l’opposition prévient : ‘’Nous allons demander et exiger son départ parce qu’il n’est plus digne de la fonction présidentielle, parce qu’il a trahi son serment, il a violé de manière récurrente la constitution de la république. Il n’a pas été à la hauteur et aujourd’hui il veut changer la constitution pour s’octroyer une présidence à vie, le peuple de Guinée doit se mobiliser. Les citoyens guinéens, civils et militaires, tous nous devons nous mobiliser pour sauver notre pays d’une dictature qui risque de s’éterniser”, prévient-il.

Devant cet état de fait, Cellou Dalein Diallo s’étonne du silence coupable de la CEDEAO et l’Union Africaine et salue par contre la résolution du Parlement Européen.

« Nous avons déploré le silence de la CEDEAO et de l’Union Africaine et avons salué la résolution (non contraignante ndlr) prise par le parlement européen, invitant Alpha Condé à respecter la constitution… », a déclaré le Chef de file de l’opposition guinéenne.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.