Pratique de la vindicte populaire: Le ministre de la justice interpellé par des députés

A l’occasion de la déclaration de politique générale du gouvernement par le premier ministre, des députés ont profité pour poser de nombreuses questions aux ministres, via le chef du gouvernement. Parmi les questions sur lesquelles insistaient beaucoup de parlementaires, figurent celle relative à la vindicte populaire devenue monnaie courante en Guinée. Le dernier cas en date est la brulure de trois jeunes présumé voleurs de motos à N’zérékoré. Ils ont demandé ce le gouvernement fait pour y mettre fin.

Les députés estiment que la recrudescence de ces actes est la conséquence directe de la crise de confiance entre les citoyens et la justice.  Le gouvernement a promis de leur faire parvenir par écrit les réponses à leurs préoccupations.

Cependant, faut-il rappeler que lors de son passage, l’ancien premier ministre Mohamed Said FOFANA avait aussi promis des réponses écrites aux questions des députés. Et il est parti sans les leur faire parvenir.

Oumar Rafiou DIALLO, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.