Présidence de l’Union Africaine : Alpha Condé en campagne

Il se dit que le président Alpha Condé, même s’il n’en parle pas à tout bout de champ, serait très intéressé par la présidence de l’Union africaine. Il voudrait, à la faveur du prochain sommet de janvier, succéder au Tchadien, Idriss Déby Itno. Il semble même que c’est après avoir réalisé que cette prétention requiert de sa part une certaine image, qu’il a tendu la main à Cellou Dalein Diallo. Mais désormais, il y a un autre signe de cette ambition.

Il s’agit de l’implication du président guinéen dans la crise en Guinée Bissau. On pourrait objecter que son intérêt pour l’interminable crise chez le voisin du nord-ouest est en rapport avec le fait qu’Alpha Condé en est le médiateur. Mais ce serait perdre de vue qu’il en est médiateur depuis le 2 avril 2012. Mais jamais le chef de l’Etat n’a manifesté un intérêt aussi manifeste à l’égard de cette crise. D’ailleurs, beaucoup de Guinéens avaient oublié que c’est à lui que la mission a été confiée.

Or, subitement, depuis quelques jours, il y met toute son énergie. C’est ainsi que le ministre secrétaire général de la présidence, y était déjà en compagnie d’autres responsables ouest-africains. Et aujourd’hui, c’est le président Alpha Condé en personne qui s’y rend, pour essayer de rompre le mur de défiance qui oppose le PAIGC, le parti au pouvoir, et le chef de l’Etat.

Vu que la crise court depuis maintenant un an, si par l’intervention d’Alpha Condé, elle venait à trouver une solution, ce serait un succès formidable pour le président guinéen. Un succès qui serait pour lui un atout, en janvier prochain, quand il posera sa candidature pour prendre la présidence de l’instance panafricaine.

Fatim Sackho, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.