Le président de l’Assemblée nationale Kory Kondiano décide de mettre de l’ordre dans l’hémicycle

Le président de l’Assemblée nationale Claude Kory Kondiano est désormais déterminé à mettre de l’ordre dans l’hémicycle. Suite à l’incident qui a éclaté lundi dernier après que le patron du parlement guinéen a fermé la porte de la salle à certains députés, arrivés en retard, une mesure privant de primes les élus qui ne sont pas présents au moment de l’appel nominal dans les séances plénières a été entérinée ce mardi.

Objectif, pour la deuxième personnalité de l’État, amener les députés à être disciplinés. Selon Claude Kory Kondiano, les invités arrivent une heure à l’Assemblée nationale avant certains élus. Et ces retards injustifiés l’ont souvent poussé à sensibiliser les retardataires mais jusqu’ici ils n’ont jamais voulu se conformer.

Si la porte de l’hémicycle restera désormais ouverte à tous, l’honorable Kondiano appliquera sa mesure sous forme de sanction économique. «Il ne s’agira plus de fermer la porte comme ce qui s’est passé lundi mais il s’agit de veiller de priver les députés retardataires de leurs primes.  Par ce que ce n’est  pas normal que les uns travaillent à la place des autres», a-t-il prévenu.

Depuis sa prise de fonction en octobre 2014, c’est la première fois que le président de l’Assemblée nationale prend une mesure disciplinaire contre ses collègues. Mais à l’en croire, c’est une nécessité qui s’impose aujourd’hui. Car, a-t-il expliqué, ces attitudes ternissent l’image de la Guinée à l’étranger et des députés vis-à-vis de leurs électeurs et de toute l’opinion publique.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.