Présidentielle 2020 : Dalein n’exclut pas ‘’un éclatement’’ du FNDC

Alors que la question de la participation de sa formation politique, l’UFDG, est toujours sur la table, le principal opposant du régime d’Alpha Condé admet un risque d’éclatement du FNDC.

Cette plateforme qui regroupe des acteurs de la Société civile et de l’opposition politique avait été mise en place en Avril 2019 pour barrer la route à un tripatouillage de la Constitution permettant à Alpha Condé à se maintenir au pouvoir.

Après le double scrutin contesté (référendum et législatives) du 22 mars un risque d’éclatement du FNDC n’est pas à exclure dans la perspective de la présidentielle, où les avis sont partagés quant à la participation de l’opposition ou pas face à Alpha Condé, qui a été désigné candidat par sa formation politique et les partis alliés. C’est en tout cas ce qui laisse entendre Cellou Dalen Diallo qui a accordé une interview à des confrères sénégalais.

« Il y a toujours des risques d’éclatement. Déjà il y a eu un parti politique qui a dit qu’avec ou sans Alpha il participera aux élections. Je pense qu’on doit faire l’effort si on est pour l’alternance, compte tenu du préjudice et des dégâts importants qui ont été causés par Alpha Condé» a-t-il estimé/.

Parlant de ses pairs du FNDC, Cellou Dalein Diallo dira que les relations sont au beau fixe :

 «Elles sont bonnes, nous sommes tous dans le FNDC, Sidya Touré, Lansana Kouyaté, Faya Mllimouno, on a d’excellentes relations au sein du FNDC, nous défendons les mêmes positions», a-t-il assuré.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.