Présidentielle 2020 : « On ne participe pas à cette mascarade du 18 octobre» (UFR)

Tout comme le PEDN de Lansana Kouyaté, le parti de Sidya Touré n’ira pas aux élections présidentielles du 18 octobre prochain.

A l’occasion de la reprise de son assemblée générale hebdomadaire, ce samedi 05 septembre, l’UFR dit n’est pas être prête à cautionner une mascarade électorale.

Selon le Secrétaire Exécutif du parti de Sidya Touré, « Nous nous opposons au troisième mandat jusqu’à preuve du contraire », parce que, poursuit-il,  « Alpha Condé, c’est quelqu’un qui n’a pas respecté sa parole donnée »

En plus, ajoute-il, « Alpha et son système sont des pilleurs de notre pays c’est des petits colons locaux »

C’est pour toutes ces raisons, prévient Saikou Yaya Barry, « On ne participe pas à cette mascarade du 18 octobre », a-t-il, prévenu.

Toutefois, rassure, ce responsable de l’UFR, « Nous gagnerons le pouvoir par le biais de la population qu’on mobilisera dans la rue et on demandera le changement afin d’obtenir une élection normale dans ce pays », a-t-il rassuré.

En attendant la date de la clôture du dépôt de candidatures, prévue le 08 septembre prochain, seuls Alpha Condé, président sortant, et Abdoul Kabélé Camara, ancien ministre de la Sécurité, ont déposé leurs dossiers de candidatures. Par contre, Ousmane Kaba du PADES, Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, la principale formation politique de l’opposition, Faya Millimono du Bloc Libéral et d’autres leaders politiques moins connus, ont annoncé leur intention de se porter candidat afin de barrer la route au Président Alpha Condé qui tente de briguer un 3ème mandat.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.