Le procès d’Oustage Taïbou pourrait débuter le 14 mars à Conakry

En prison depuis le 25 novembre 2016, Oustage Taïbou Bah fera sa première comparution devant le Tribunal de Mafanco mardi prochain, le 14 mars, pour le début de son procès. Selon son avocat interrogé par Africaguinee.com, le juge d’instruction a pris une ordonnance de renvoi devant le tribunal « dans une confusion indescriptible ». « Mais on se donnera le plaisir de démonter à la barre » les arguments de l’accusation, a-t-il indiqué.

Le procès est annoncé pour le 14 mars 2017. Mais avant cette date, la défense du célèbre prédicateur wahabite se rendra au Parquet pour s’assurer que l’audience est bien maintenue à ce jour-là. Si tel est le cas, « mardi prochain sera le début du procès », a-t-il ajouté.
S’agissant de l’affaire pour laquelle ce religieux très respecté est poursuivi, l’avocat assure qu’elle ne constitue pas une infraction. « Ces faits ne sont nullement constitués d’une infraction quelconque. Mais c’est à nous de démontrer cela, puisque le juge d’instruction a eu une appréciation que nous qualifions d’erronée. On ne peut pas reconnaître le caractère commercial d’un fait et en retenir une infraction. C’est une confusion que nous ferons éclater à la barre », a-t-il promis.
D’après lui, la défense est certaine qu’il n’y a nullement d’infraction, et dit être dans un état d’esprit confiant. Accusés d’escroquerie de 8 milliards de francs guinéens (environ 800 000 euros) par un cambiste avec lequel sa femme faisait des affaires, Oustage Taïbou et cette dernière se trouvent en prison depuis début octobre pour l’une et fin  novembre pour l’autre.
Avec l’ouverture annoncée du procès dans cette affaire qui passionne une grande partie de la communauté musulmane de Guinée, les sympathisants de l’islamologue espèrent que les zones d’ombre qui entourent ce dossier seront levées ; et probablement la décision de libérer le prêcheur qui, en dépit de ce scandale, reste une référence pour beaucoup de fidèles.
Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.