Procès verbaux des BV : La Cour Constitutionnelle prend une décision tardive…

Suite à la réclamation des partis politiques de l’opposition qui expriment de soucis de transparence du scrutin présidentiel du 18 octobre, la Cour Constitutionnelle vient de prendre une décision ordonnant la CENI à remettre une photocopie lisible aux représentants de chaque candidat  à la présidentielle.

En réaction, un responsable de l’UFDG juge tardive cette décision de la Cour Constitutionnelle.

Selon Mamadou Barry, qui s’est confié à notre rédaction, « Depuis l’apparition de ce problème de Procès Verbaux (PV) des Bureaux de Vote, l’UFDG insisté sur l’esprit de la loi et Le principe de transparence qui demandent à ce que chaque représentant de candidat puisse avoir une copie du PV à la fin de chaque dépouillement.

Se rendant compte de la légitimité de cette requête, La Cour Constitutionnelle dont Les membres sont aussi malhonnêtes qu’indignes de La fonction de magistrat, trouvent normal de sortir une décision ORDONNANT à la CENI de respecter cet esprit de la loi.

Mais dans cette logique de malhonnêteté, La Cour Constitutionnelle sort un arrêt Le Vendredi 16 Octobre 2020, certainement après Les heures de service, pour ne la remettre que Le Lundi 19 Octobre 2020 En fin de journée au lendemain du scrutin à l’UFDG. », regrette-t-il.

Voici la décision de la Cour Constitutionnelle ordonnant la CENI à remettre la copie aux représentants de chaque candidat.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.