Un proche du général Konaté en danger de mort à Conakry?

Il était un homme clé dans la galaxie Sékouba Konaté durant de longues années. Il était aux côtés du général  » El Tigre », nom de guerre de l’ancien président de la transition, lors de l’aventure de tous les dangers de 2010. Aventure qui débouche sur le retour des civils aux commandes via l’élection de Alpha Condé à  » Sékhoutouréyah ».

Très effacé, autant il est inconnu du grand public, autant il est adulé par la troupe dans les différentes garnisons de la Guinée. Son nom: commandant Amadou Diouldé Diallo. Cet officier, qui a servi la Guinée avec fierté et abnégation, est aujourd’hui condamné à l’exil à cause, semble-t-il, de sa proximité avec l’ancien président de la transition, mais aussi en raison de sa popularité et de son audience dans les rangs de la grande muette.

Aujourd’hui réfugié à Dakar, au Sénégal, pour sauver sa peau, le commandant Diouldé Diallo a joint nouvelledeguinee au téléphone pour s’expliquer: «  depuis la présumée attaque du domicile du président Alpha Condé, en juillet 2011, je suis dans le collimateur du régime. Je fais partie des officiers peuls et forestiers menacés par le régime du professeur Alpha Condé« , témoigne-t-il au téléphone de votre quotidien en ligne.

L’officier crie à la jalousie.  » J’ai été formé par les Américains pour la protection rapprochée. De ce fait, je suis très aimé par la troupe. Je le dis ici sans fausse modestie: je commande bien et je suis écouté au sein de l’armée. C’est l’une des raisons pour lesquelles on m’en veut à mort en Guinée« .

 » Lors de la dernière élection présidentielle, un homme cagoulé, non identifié, poste une vidéo sur Facebook, invitant les Peuls à prendre les armes pour conquérir le pouvoir, et chasser le président Alpha Condé. Curieusement, mes supérieurs hiérarchiques m’accusent d’être le mystérieux homme de la vidéo postée sur Facebook. Alors que je n’en suis pour rien« , ajoute le commandant Amadou Diouldé Diallo.

Et lui de conclure:  » j’étais harcélé. On m’acusait à tort d’être un proche, un inconditionnel du leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo. Je n’étais plus en sécurité. Mon intégrité physique était menacée. C’est pour cette raison que j’ai jugé nécéssaire de quitter clandestinement la Guinée où ma vie était en danger« .

Le commandant Amadou Diouldé Diallo est originaire de la région de Labé. Aujourd’hui, il est l’un des derniers proches du général Sékouba Konaté à vivre en exil. Loin de sa Guinée natale qu’il a tant aimée et servie. Nous y reviendrons !

www.nouvelledeguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.