Des proches de Condé apprécient Dalein : reconnaissance ou rupture ?

Les astres brillent actuellement pour le chef de file de l’opposition. Dalein Diallo est en effet dans le cœur des proches d’Alpha Condé. Et des moindres. Il s’agit entre autres de Sydia Touré, de Kassory Fofana, de Kiridi Bangoura.

On ne sait pas en revanche si c’est juste une simple reconnaissance du mérite du leader de l’opposition, une solidarité exprimée à un ex collaborateur sous le magister de Lansana Conté ou un calcul politicien poussé qui vise une rupture avec l’homme du changement à la gouvernance douteuse, approximative et aux abois. Sydia, Kassory et Kiridi sont tous des anciens de Conté. Ils étaient tous mis à la même enseigne par Alpha Condé et ses militants : des prédateurs économiques. Certes, il n y a plus de guéguerre apparente le président et ces anciens hauts commis de l’Etat sous le président-paysan. Encore moins avec Dalein Diallo.

Des rapprochements se sont opérés, soit pour la stabilité et la paix sociale, soit pour un équilibre régionaliste, soit par simple calcul politicien. Une idée générale se dégage : Kiridi et les autres apprécient Dalein. Ils l’ont fait au cours d’émissions de très grande écoute. Le bal a été ouvert par Kassory Fofana rappelant son amitié et son administration pour un ami « au sens plein du terme ». Même si « C’est un adversaire politique. » Le leader de la GPT, allié du RPG ajoute : « J’ai connu l’homme sur le plan technique et non politique. A l’époque, il m’a étonné avec des progrès qu’il a réalisés. » Cette admiration tranche largement avec l’idée reçue au RPG. Au sein de ce parti présidentiel, la ritournelle est connue de tous : « Ils ont fait des années dans le gouvernement, ils ont même été Premiers ministres, mais, ils n’ont que des passifs. Ils ont mis le pays en coupes réglées». Puis, c’est le tour de Kiridi Bangoura : « C’est quelqu’un qui est extrêmement compétent sur le plan de l’économie. »

Quant à Sydia Touré dont les rapports avec Dalein n’étaient pas des plus normaux a pour autant lâché : « Il a été mon collaborateur. C’est un garçon intelligent. Il est en politique actuellement. C’est un brillant garçon qui pourrait faire mieux s’il s’ouvrait un peu plus. » Ces différentes sorties peuvent bien honorer Dalein Diallo. Celui-ci n’a qu’à les capitaliser, réajuster ses rapports, au besoin. Car, ces sorties sont d’être fortuites. A l’orée même du mi-mandat d’Alpha Condé où une grande reconfiguration de la classe politique pourrait s’imposer à tous les leaders actuellement en quête du chemin de Sékhoutouréya.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.