Projet coton Kankan : arrivée d’un expert malien pour sauver production de l’an passé !

A Kankan, au sein de l’usine projet coton, environs  868 tonnes d’or blanc, traité et prêts pour l’exportation, se sont fortement détériorés sous le coup des intempéries. Pour tenter de sauver ce fruit issu de la production de la saison précédente, le ministère de l’agriculture a dépêché un expert malien qui aurait pour tâche de reconditionner le produit dans le but de minimiser les pertes.

 Dans l’enceinte de l’usine du projet coton de Kankan, ce qui tire tout de suite l’attention d’un visiteur, ce sont ces stocks de coton laissés à la merci de la nature, faute des moyens de transport pour assurer l’acheminement vers le port autonome de Conakry, nous a-t-on appris

On se rappelle, cette situation avait ébranlé le syndicat des travailleurs de l’usine, qui avait du coup déclenché une série de grèves depuis le lundi 10 septembre dernier, qui ont abouti au départ des anciens responsables et à la mise en place d’un comité de gestion d’urgence.

C’est dans ce contexte, qu’on assiste aujourd’hui, à l’arrivée de l’expert malien, Siri Goïta pour tenter de récupérer ce qui reste de ces 868 tonnes de coton, équivalent à environs 4.000 balles, estimé à plus de 12 milliards de francs guinéens.

Kaba Camara, secrétaire général du syndicat des travailleurs de cette firme cotonnière située au cœur du quartier Kankan-Koura, joint au téléphone, dans la nuit de ce mercredi 08 mai 2019, nous a rassuré que l’arrivée de cet expert malien est une lueur d’espoir pour redynamiser la rentabilité de l’usine.

Ce dernier après ses premières diagnostiques, estimerait d’ailleurs que les stocks en ruine, peuvent être sauvés à 70% et en raison de la saison pluvieuse qui s’approche, il prévoirait aussi d’accélérer le processus de reconditionnement qui ne devait excéder un mois et pour lequel il a été dépêché par le ministère de l’agriculture.

Pour terminer le porte parole des travailleurs nous a aussi assuré que le messie malien Siri Goita, bénéficie non seulement du soutien des responsables du comité de gestion d’urgence, mais aussi de celui du personnel ouvrier au grand complet.

Lors de sa dernière visite, la ministre de l’agriculture Mariame Camara, avait promis à court délai de mettre en place une  nouvelle direction devant assurer la relève du comité d’urgence mise en place après le départ des ex-responsables du projet.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.