Encore des promesses : vers la fin de l’impunité ?

Il est inspiré en matière de fausses promesses…puériles. Il passe maître dans l’art. Alpha Condé est allé à Kankan, dans la belle-famille arroser, distiller, saupoudrer des contre-vérités allant jusqu’à évoquer des autoroutes. Ceux qui ne se sont pas encore habitués à ces genres de sorties honteuses ont applaudi à tout rompre en nourrissant des rêves fous.

S’agissant de l’exploitation illicite des mines le président Condé se lâche: « L’impunité c’est fini. On acceptera plus que les enfants descendent dans les puits, tous ceux qui le feront, seront punis par la loi. Pour ceux qui pensent qu’il n’y a pas de loi, ceux qui se permettent d’affronter l’Etat, ils trouveront l’Etat devant eux, il n’y aura pas de pardon. Ils iront en prison. » Depuis combien d’années il brandit le glaive pour dissuader les leaders politiques qui optent pour les marches pacifiques ? Cela n’a jamais ébranlé un quelconque militant de l’opposition. Il est allé jusqu’à réhabiliter la fameuse Loi anti-casse. Mais en réalité, rien !

Que du mirage ! Une marque de fabrique. Impunité, impunité… Les auteurs de détournements sont encore protégés par Alpha. Les corrompus sont encore sous son menton. Lui-même est cité dans des dossiers costauds de corruption. Plutôt amusant quand le voleur crie au voleur…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.