Promulgation du code électoral : la réaction du groupe parlementaire Alliance Républicaine

La récente promulgation du code électoral modifié n’a pas laissé indifférent les acteurs politiques. Le groupe parlementaire de l’UFR affirme avoir pris acte. Mais il maintient la contestation du mode de désignation des conseils de districts et de quartiers. « Ce mode de désignation ne sert ni les intérêts de la population à la base, ni les objectifs de développement de l’Etat en terme d’administration territoriale. Il est regrettable de noter qu’après la promulgation de ce code, les guinéens ne peuvent plus exercer des responsabilités citoyennes dans leur localité sans adhérer ou faire allégeance à un parti politique » soutient le groupe dans une déclaration transmise à la presse.

« En conséquence, poursuit-on, de l’application de ce mode de désignation, l’Etat guinéen aura des difficultés permanentes de gestion des responsables à la base qui ne viennent ni de ses structures décentralisés, ni des populations que l’Etat administre »

Faut-il préciser que le parti de Sidya TOURE a dénoncé le point 2 des accords politique du 12 octobre 2016 qui prévoit que la liste qui remporte une commune nomme l’ensemble des conseils de quartier  et de districts. C’est donc contre son gré ledit point a été inclus dans le nouveau code électoral qui entre désormais en vigueur.

Oumar Rafiou DIALLO, kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.