Propagande politique : Tidiane Traoré, le Kénèkéla maladroit !

Décidément, avec la fronde entretenue et voulue par le RPG a fini par aveugler tous les faiseurs de roi qui infestent la galaxie présidentielle. Les injures et autres dérives verbales distillées par Alpha Condé lui-même et léguées aux autres farfelus du parti font une forte émulation. Même au sein des ‘’Malinkés malhonnêtes’’, les vrais. Le RPG a eu son bras armé. Il parait que c’est devenu une vieille histoire. La nouvelle trouvaille, c’est un Kénèkèla maladroit, autrement dit, un coupeur de queue.

A ce poste peu convoité, se retrouve un patriarche, un septuagénaire avancé. Il brandit le glaive. Il brandit son couteau aiguisé et menace tous Guinéens qui s’opposent au principe divisionniste du Professeur-président. Coupeur de queue, dites-vous ? Absolument ! Il a pour nom : Tidiane Traoré, actuellement en complément d’effectif auprès d’Alpha Condé. Celui qui devrait donner le bon chemin à suivre, se met, un genou à terre pour lécher les sales bottes d’Alpha Condé en injuriant le reste de la population. Une réelle atteinte à la morale et à la dignité. Mais, comme le fait remarquer un commentateur, « Quand on n’inspire plus confiance, on va dans tous les sens, c’est aujourd’hui le cas pour Tidiane Traoré, A défaut d’être de nouveau dans le cœur du Président, ce qui n’est plus possible, il s’impose le devoir de protéger son strapontin dont il jouit encore dans le pouvoir actuel. »

Un homme de l’âge de Tidiane Traoré, vu son passé et son instabilité politique devait se priver de se livrer à des spectacles du genre : « Si

ce n’est pas la patience d’Alpha Condé, celui qui l’insulte, on peut couper sa queue mais, tu veux le faire, c’est lui-même qui te dit laissez-les. A cause de cette attitude, les bambins ont fini par s’asseoir sur nos têtes. C’est le RPG qui est au pouvoir, trop c’est trop, il faut que le président nous laisse montrer que c’est le RPG qui est au pouvoir. »

A qui vraiment ce pachyderme finissant peut couper la queue ? Il est aussi répugnant que son mentor qualifiant les Malinkés de malhonnêtes. Ce Kénèkéla maladroit du RPG risque gros. Il a vendu son âme au diable, en renversant ses souillures sur d’honnêtes hommes qui ne sont pas de sa trempe. Propagande, quand tu nous tiens !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.