Proxénétisme Conakry-Le Caire : l’autre cause de la débâcle du Syli !

Alors que les tractations vont bon train dans la cité depuis la défaite du Onze national guinéen face aux Algériens, un député UFDG sort et dit tout haut ce que bien des supporteurs disaient tout bas : la déportation de Guinéennes aux Caire et ailleurs en Egypte pour servir les joueurs et autres encadreurs du Syli de Guinée.

Pour bien huiler la machine, des entremetteurs sont commis à la tâche. D’où le choix du terme proxénétisme utilisé par le député Ousmane Gaoual Diallo au cours d’une émission radio. 

Extrait :«Il y avait plein de jeunes filles importées depuis Conakry pour soit disant soutenir l’équipe nationale. C’était plutôt du proxénétisme que de la pratique sportive, c’est incroyable. Quand vous êtes en préparation, vous devriez priver les joueurs de femmes pour augmenter le taux d’adrénaline dans votre corps et augmenter la nervosité et la concentration du sportif que vous êtes. Mais quand vous êtes avec les filles, comment voulez-vous garder un taux de d’adrénaline pour être au top au moment de l’action sportive. » Ousmane Gaoual Diallo n’accepte aucune excuse de la part de la Fédé et Cie : « Ce sont des amateurs », conclut-il.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.