Quand Rachid Ndiaye donne raison à Dalein

Le RPG a perdu dans bien des circonscriptions, jusque-là prises comme étant des fiefs ou prises comme telles. Cet échec ne favorise pas une bataille pour un 3è mandat. «Je pense que le message qui lui a été délivré à l’occasion de ces élections locales devrait l’en dissuader parce que cela a été vraiment un échec total», recommande le principal opposant d’Alpha Condé.

Rachid Ndiaye semble raisonner de la même sorte mais avec un bémol.  « Je crois que ce sont des résultats électoraux qu’il faut prendre en compte, encore sans oublier de préciser qu’il s’agit quand même d’élections locales avec des enjeux locaux. Mais même toute élection est un test. L’électorat a exprimé un certain nombre de préoccupations par rapport à des problèmes locaux. Je pense que nécessairement il faut les prendre en compte », reconnait le ministre de la communication.

Se rappelant qu’il marche dans la même logique que Dalein Diallo, le ministre le plus effacé du gouvernement Youla se rétracte : « Il ne faut pas non plus penser que cela a été une contre-performance pour la majorité. Ce n’est pas le cas. C’est vrai que, dans certains endroits, les indépendants et certains candidats de l’opposition ont progressé, parfois nous sommes dans certains cas de figure où il y a des positions d’arbitre. Tout cela à mon avis a contribué à mettre en avant la vitalité de la démocratie. » Le mal est déjà fait, il faut l’assumer et s’attendre aux tirs croisés des caciques du RPG et autres faucons du parti.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.