Que revêtent les primes de séparation des députés ?

Depuis que la prime dite de séparation – 250 millions GNF – des députés sortants a été mis à la place publique, la polémique enfle et les débats font rage, notamment sur les réseaux sociaux et la presse en ligne. Deux positions tranchées.

En effet, les RPGistes estiment que rien ne justifie la prise de l’enveloppe par les opposants, car, celle-ci signifie selon eux,  la reconnaissance de facto de ne plus être désormais un élu du peuple et qu’il y a dorénavant une nouvelle Assemblée nationale que dirige Damaro, l’homme qu’ils ne reconnaissent toujours pas.

Quant à la seconde position, celle des opposants, on brandit une loi qui date d’avant Damaro et de la fameuse nouvelle Assemblée. Et donc qui n’a rien à voir avec la situation actuelle. L’un ou l’autre cas, si l’opposition n’empoche pas les 250 millions GNF, la mouvance sortante, quant à elle se fera la part belle, argumente-t-on. Suffisant pour essuyer l’étiquette selon laquelle, les opposants seuls l’argent les fait sourire? Le débat est toujours ouvert.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.