Quelle consolation pour les opposants opportunistes !

Certains opposants ont réussi la forfaiture et la compromission pour aller siéger au parlement monocolore du RPG, en qualité de députés. D’autres misent plus haut : remplacer un ministre déjà en fonction depuis près de dix ans ou moins. L’option serait le prix de la reconnaissance du scrutin donnant vainqueur Alpha Condé.

Même étant victime de fraude massive avec pièces à conviction, des opposants ont fini par admettre tout de suite qu’ils reconnaissent le candidat du RPG. Des deux choses l’une : soit on est opposant faire-valoir, soit on est une taupe à valider des joutes électorales à priori contestées. Aujourd’hui, la part du gâteau est en partage. Les plus loyaux sont confirmés à leur poste. Les alliés inconstants sont floués. Les autres larrons guettent, mais, Alpha Condé se fait toujours désirer.

Quelle sera donc la maigre consolation des opposants opposés aux opposants ? Les plus chanceux joueront le rôle des seconds couteaux. Le reste sera déversé entre le FNDC haletant et l’opposition en lambeaux mais débout. Le rêve sera donc brisé. En effet, ils se sont fait découvrir mais, hélas, après la chasse ils reviennent sans rien dans la gibecière. Ceux restés constants auront de quoi se moquer ou manipuler. L’évidence actuellement, c’est que la classe politique a besoin d’une reconfiguration en profondeur. 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.