Qui est Kamala Harris, la nouvelle vice-présidente des États-Unis ?

Durant la campagne électorale, Kamala Harris avait essuyé les pires critiques de Donald Trump qui l’avait même qualifiée de « monstre ». La nouvelle vice-présidente des États-Unis a pourtant mené une brillante carrière et a su séduire par son énergie.

La nouvelle vice-présidente Kamala Harris sait que sa victoire est un symbole. « Même si je suis la première femme à ce poste, je ne serai sûrement pas la dernière« , a-t-elle lancé samedi 7 novembre lors du discours de victoire de l’équipe démocrate. Le Washington Post l’a surnommée « l’Obama au féminin ». Le parallèle est tentant : comme lui, elle est issue d’un métissage. Fille d’un père jamaïcain et d’une mère indienne, son visage est celui de l’Amérique d’aujourd’hui.

Une magistrate redoutée

À 56 ans, Kamala Harris est une colistière connue pour sa fermeté. Avant d’entrer en politique, elle fut d’abord procureure de San Francisco, puis de Californie. Une magistrate dure et redoutée, notamment en commission d’enquête. Critiquée par d’anciens soutiens pour avoir protégé des policiers dans des affaires de bavure, Kamala Harris continue pourtant de se poser en garante de l’égalité. C’est elle qui a célébré l’un des tout premiers mariages gays autorisés en Californie. Il ne lui reste qu’un plafond de verre à briser : celui d’accéder, un jour, à la Maison-Blanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.