Qui pour aller à un dialogue avec le régime ?

Tuer des militants de l’opposition, renverser les marmites des femmes de ménage, protéger les coupables des assassinats ciblés, etc., ce cocktail est loin de ramener le calme et la sérénité afin de se retrouver – encore et toujours – autour d’une table dialogue avec le régime autoritaire instauré par Alpha Condé.

Aujourd’hui, on se demande bien avec qui Alpha Condé voudrait dialoguer, étant entendu que les conclusions antérieures des autres dialogues n’ont rien servi.

Selon un communiqué de la Présidence de la République, Alpha Condé a réitéré son appel au dialogue responsable et à la concertation permanente pour aplanir toutes les divergences et relever tous les défis qui se posent au pays. C’est pourquoi, poursuit le communiqué, il a instruit le premier ministre, Chef du gouvernement, Ibrahima Kassory Fofana, d’ouvrir de larges consultations sur tous les sujets de préoccupation nationale, sans limites, ni tabous.

A ce propos, note le communiqué, il a été rappelé, à l’attention de tous, en ce qui concerne le débat sur la constitution, la démarche qui a été privilégiée et l’orientation donnée par le Chef de l’Etat, dans son importante adresse à la nation du 4 septembre 2019, à savoir, avant toute décision de sa part et toute prise de position personnelle, donner la parole à chacun, écouter tous les Guinéens, sans exception.

Au stade actuel, il faut être petits leaders politiques, frustrés et en quête de position pour s’asseoir avec le régime actuel et discuter des sornettes.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.