Qui sera le prochain président du Niger ?

Les Nigériens sont appelés aux urnes dimanche prochain (21 février) pour élire leur nouveau président de la République. Ils auront le choix entre l’ancien président Mahamane Ousmane, et l’ancien ministre des Affaires étrangères et de l’intérieur Mohamed Bazoum.

Écouter l’audio en cliquant sur le lien ci-dessous:

https://www.dw.com/fr/qui-sera-le-prochain-pr%C3%A9sident-du-niger/av-56612371

La campagne électorale en vue du second tour de la présidentielle du 21 février s’achève le vendredi 19 février. En attendant, les candidats qualifiés pour le second tour, Mohamed Bazoum et Mahamane Ousmane, ont encore quelques heures pour tenter de convaincre les électeurs à voter pour eux.

Le président du MNSD-Nassara Seini Oumarou est arrivé troisième à la présidentielle du 27 décembre 2020.

Le président du MNSD-Nassara Seini Oumarou est arrivé troisième à la présidentielle du 27 décembre 2020

Après le soutien des deux ténors de l’opposition arrivés 3e et 4e au premier tour (Seïni Oumarou et Albadé Abouba) au candidat Mohamed Bazoum, 10 partis politiques réunis autour du Front patriotique ont annoncé, le 5 février, leur soutien au candidat Mahamane Ousmane du parti d’opposition Rdr Tchandji.

Un front contre le candidat du parti au pouvoir

Ce Front est composé du Mpn Kishin Kassa, Crdd-Diyauci, Rjc-Niger Kin Matassa,  Pnp Fahimta, Prdd-Tashin Kassa, Ppan-Ifrikiya, Ligue panafricaine-Umoja, Mlp-Gamssoua, Pre-Alhoudou houdou et le candidat indépendant Amadou Saidou Issoufou. 

L’ancien président de l’Assemblée nationale, Hama Amadou est un soutien de poids de Mahamane Ousame

Les membres de ce Front indiquent que le choix de Mahamane Ousmane permettra au Niger de retrouver  « le chemin de la dignité, de la sécurité, de l’unité et de la souveraineté nationale ainsi que le progrès économique ».

Mahamane Ousmane bénéficie aussi par ailleurs, du soutien du président du parti Moden Fa Lumana, Hama Amadou, le principal opposant dont la candidature à cette présidentielle a été rejetée.

Longeur d’avance

Lors du premier tour, Mohamed Bazoum, ancien ministre de l’Intérieur, ancien chef de la diplomatie et candidat du parti nigérien pour la démocratie et le socialisme au pouvoir (PNDS-Taraya), est arrivé largement en tête avec 39,33% des suffrages avec 22 points d’avance sur son adversaire, l’ex-président Mahamane Ousmane, qui lui a été crédité de 16,99%. Le candidat du parti du pouvoir passe donc pour le grand favori du scrutin.

Quels sont les enjeux de ce second tour ? C’est le thème du débat sous l’Arbre à Palabre animé par Eric Topona. Voici ses invités :

Le président Mahamadou Issoufou a respecté la constitution de son pays

Mamane Mamadou Zarami, journaliste, ancien conseiller spécial du président sortant Mamadou Issoufou et membre du PNDS-Taraya au pouvoir.

Boubacar Mossi, membre du bureau politique MODEN-FA Lumana, le parti de l’opposant, Hama Amadou.

– Et le professeur Issoufou Yahaya, historien et politologue, maître de conférences à l’université Abdou-Moumouni de Niamey.

Pour écouter l’intégralité du débat, cliquez sur la photo centrale.

Source: dw.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.