Rapprochement Dalein-Kouyaté : cherche-t-on la forme ?

« Le PEDN est positif. Le PEDN étant positif, tout ce qui concourt à consolider l’opposition, c’est ce que le PEDN veut. Mais, ça ne peut se faire que sur la constance. C’est parce qu’on est constant qu’on ne veut pas être déstabilisé dans cette constance ni par le pouvoir, ni par les opposants qui font des vas et viens. »

Selon toute vraisemblance, cette sortie de Lansana Kouyaté à Nouvelles de Guinée vise tout simplement à trouver la forme pour un éventuel rapprochement avec Dalein Diallo et donc de l’opposition républicaine. Une plateforme que le PEDN avait quittée depuis des années, à cause des frictions, querelles d’égo entre autres. Le départ aura été regrettable pour l’UFDG qui rêvait rassembler et combattre le pouvoir de Conakry. Mais ce rêve aura tourné court. Le PEDN s’en est allé, puis l’UFR, la GPT de Kassory, etc., et plus récemment, l’UFC, le RDIG. Dalein esseulé ploie mais ne rompt pas.

Droit dans ses bottes, quelque peu têtu – mais à juste titre puisqu’il faut démonter qu’on est chef de file de l’opposition – le leader de l’UFDG cherche actuellement la forme ainsi que la PEDN pour un possible rapprochement. Un rapprochement en filigrane qui intervient au moment même où Lansana Kouyaté conseille Dalein de ne plus rencontrer Alpha Condé, dès l’instant que celui-ci a déclaré que durant toute sa vie d’opposant, il n’a rencontré Lansana Conté qu’une seule fois, à la faveur du décès de Hadja M’mah Camara.

L’exigence à peine voilée de LK risque ne pas trouver preneur. Surtout que les amitiés semblent se tisser avec la vanne ouverte au grand bénéfice du CFO (Chef de file de l’opposition). L’autre source de friction qui a motivé le départ d’Aboubacar Sylla et Cie.  Auparavant, entre le PEDN et l’UFDG ce n’était vraiment pas les atomes crochus surtout que depuis les révélations faites par le M. Com du parti sur le magot pris par Dalein. L’UFDG avait nié avant de se raviser et reconnaître qu’elle a bel et bien pris les faveurs accordées au statut du CFO. François Bourouno a été d’ailleurs sujet à toutes les attaques mais, sa sortie était motivée et juste.

Les orages sont passés. Ceux qui ne bénéficient pas des dividendes ont créé le FAD. Les autres tentent de résister à la tentation. Un rapprochement Dalein-Kouyaté, ç’aurait été un grand coup qui pourrait redonner de l’insomnie à Alpha Condé. En attendant, on cherche la forme de ce possible rapprochement.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.