REBOISEMENT 2016 : Christine Sagno fixe le cap

2000 hectares, c’est l’objectif que ce fixe la ministre de l’environnement, Christine Sagno, au compte de la campagne de reboisement de cette année. Encore, selon elle, cette vitesse risque de ne pas suffire à contrer le phénomène vertigineux de la dégradation des forêts guinéenne. En effet, à l’en croire, ces dernières se dégraderaient au rythme de 25.000 à 30.000 ha/an. Désireuse donc d’y faire face au lendemain de la COP21, la ministre de l’environnement a fait un plaidoyer en conseil des ministres en faveur d’une campagne de sensibilisation et de collecte de fonds qui n’épargne pas les ministères de la République. Le plaidoyer ayant convaincu et la campagne validée, Christine Sagno dans la phase de mise en œuvre.
Ainsi, ce jeudi, elle était notamment aux ministères de l’administration, du commerce, de l’énergie, des Transports, de l’élevage, etc. Au niveau de chacun ces collègues, elle a sollicité une implication personnelle qui, à son tour, devrait amener l’ensemble du département à adhérer à l’initiative. L’initiative dont il est notamment la réhabilitation de la loi Fria. Une loi que la ministre définit ainsi :
« Pour se marier, le couple doit planter deux arbres. Et pour faire un baptême, le couple doit planter trois arbres, deux pour le couple et un pour l’enfant ».
Tout naturellement, on s’attend à ce que cette initiative ait le même sort que toutes celles qui l’ont précédée. Ovationnées en public, mais aussitôt oubliées.
Anna Diakité, www.kababachir.com
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.