Recul du RPG en Haute-Guinée : le coordinateur régional de Kankan dément

Depuis la sortie du président Alpha Condé dans laquelle il a traité les cadres malinkés de malhonnêtes, le RPG/Arc-en-ciel connait des dissensions internes. Des dissensions qui ont abouti à l’exclusion de Mamadi Diawara et d’Ousmane Kaba, deux alliés du président de la République.

Selon plusieurs observateurs, c’est le coordinateur du RPG/Arc-en-ciel à Kankan, Taliby Dabo, qui aurait poussé le bureau politique à prendre cette décision. Pendant que les détracteurs de M. Dabo assurent que le parti présidentiel est en train de perdre du terrain en Haute-Guinée, son fief traditionnel, le principal concerné soutient le contraire.

Pour Taliby Dabo, c’est à Conakry qu’il se dit que le parti du président Condé se porte mal en Haute-Guinée. «Nous, à l’intérieur du pays, il n’y a pas de problème. Le parti fonctionne merveilleusement bien», jure-t-il. Plus loin, affirme que “le RPG/Arc-en-ciel est actuellement plus fort qu’avant”. «En Haute-Guinée, on ne parle que du RPG. Les autres partis (absorbés par l’alliance qui a porté Alpha Condé au pouvoir en 2010, NDLR) n’existent que de nom, mais dans la réalité, ces partis n’existent pas sur le terrain».

Le parti présidentiel continuera-t-il à fonctionner «merveilleusement bien» jusqu’aux prochaines échéances électorales ? Rien n’est encore sûr. Mais d’ores et déjà, des voix commencent à s’élever au sein du parti au pouvoir pour s’opposer à l’éventuelle candidature d’Alpha Condé à la présidentielle de 2020, qui doit marquer l’envoi à la retraite de l’actuel locataire du Palais Sekhoutouréyah.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.