Récupération: la mouvance drague Aboubacar Sylla de l’UFC

La mouvance est en embuscade. Elle guète particulièrement Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition républicaine et président de l’Union des forces du chargement désormais très mal en point avec son statut de porte-parole qui semble lui prendre, selon lui, tout le temps, abandonnant son propre bébé : l’UFC. Depuis, de longs mois en effet, la mouvance drague Aboubacar Sylla. Et celui qui insiste le plus, c’est bien Bantama Sow.

 Extrait : « J’avais interpellé Aboubacar Sylla qui fait la fierté de tous les hommes politiques de ce pays de quitter ce côté et aujourd’hui, il a entendu. Les autres ont également compris et les jours à venir, beaucoup  vont le laisser parce qu’ils ont compris qu’il est violent. Il (Cellou Dalein Diallo) veut semer le bordel dans le pays en pensant que quelque chose va arriver. Mais il se trompe, rien n’arrivera, s’il provoque la violence, il sera la première victime. Nous, nous sommes sereins. Nous disons à nos militants de rester mobilisés, vigilants. »

 Certains soupçonnent déjà Aboubacar Sylla de vouloir mordre à l’appât, après des mois d’atermoiements. Mais très vite, son parti anticipe rappelant que ce n’est pas parce que l’UFC n’est dans les prochaines manifestations « que nous ne sommes pas dans l’opposition républicaine. Et cela ne veut pas dire qu’Aboubacar Sylla n’est pas le porte-parole de l’opposition républicaine. Donc, si des éléments qui ne sont pas de l’UFC se prononcent pour dire qu’Aboubacar Sylla n’est pas le porte-parole de l’opposition, ça n’engage que leurs personnes, mais pas l’UFC. Nous, à l’UFC, le président Aboubacar Sylla reste et demeure le porte-parole de l’opposition républicaine. Et deuxièmement, l’Union des forces du changement reste membre à part entière de l’opposition républicaine. »

Les jours à venir nous édifieront.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.