Réduction de la TVA : que peut faire Kondiano ?

Qui a bien pu faciliter l’augmentation de la TVA qui est en train d’asphyxier bien des opérateurs économiques guinéens et étrangers établis sur le territoire guinéen ou ailleurs ? On en sait un peu plus d’autant qu’au moment où l’opposition républicaine opposait son niet, la mouvance a voté pour. La démarche a été longtemps critiquée par Dalein et ses pairs.

 Aujourd’hui, le président de l’UFDG revient sur ce qui a été fait : «  La TVA a été décidée par l’Assemblée nationale, c’est une loi de la République. Si on doit procéder à une baisse de cet impôt, il va falloir que l’Assemblée statue et prend une décision de ramener le taux de la TVA à 18℅. Le président a fait un engagement à cet égard, mais je pense que c’est à l’institution compétente de prendre les dispositions pour justement revoir à la baisse le taux de la TVA. » C’est dire que Kondiano et les siens peuvent valablement soulager les Guinéens en prenant des actes qui vaillent.

Auparavant, le gouvernement à travers Damantang avait apporté un tardif justif. Extraits : « De manière directe ou indirecte et toute proportion gardée, tous les Guinéens subissent ces charges-là. Il ne faut pas qu’on oublie que tous ceux qui ont eu la chance d’avoir échappé à Ebola, sont des privilégiés. Certains en sont morts et d’autres en supportent encore les séquelles. Des gens qui ont perdu leur travail et leur activité économique et se retrouvent sans rien. C’est vrai que ça sera difficile à supporter. Certains n’ont pas l’occasion d’affronter les difficultés que nous affrontons, parce que eux ils sont morts de cette maladie. Nous les survivants, sommes également des victimes et nous nous battons pour relever notre économie, notre système de santé. »

Damantang parle d’une économie sinistrée qui ne favorise pas du tout, « des mesures cosmétiques et populistes ».

Voilà ce que vaut le gouvernement…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.