Reforme enseignement supérieur : jusqu’où ira Yéro Baldé ?

Abdoulaye Yéro Baldé entend secouer le cocotier et lui débarrasser de ses vieilles branches. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a déjà posé le diagnostic chaotique du système.

Et tout de suite, il a compris que: « nous avons besoin de savoir quelle organisation peut répondre aux défis de la qualification de notre système éducatif, d’où, cet audit organisationnel, qui va nous permettre de mettre en place toutes les structures compétentes, pour faire face aux défis auxquels fait face notre ministère. C’est-à-dire donner une formation de qualité aux étudiants guinéens. Cela implique beaucoup de préalables dont : avoir une organisation robuste, un ministère robuste avec des ressources humaines capables».

On ne sait pas trop jusqu’où ira ce ministre mais, Yéro Baldé veut vraiment assainir le secteur. Il reste que nombreux sont ses pairs du gouvernement qui disposent d’écoles supérieures et d’Instituts privés. Et tous ont un dénominateur commun : s’enrichir sur le dos de l’Etat, inadéquation entre formation-emploi, faiblesse du niveau des formateurs, enseignants, etc. manque d’infrastructures pour certains et absence de matériels didactiques pour d’autres. Yéro Baldé veut tout comprendre et remettre les pendules à l’heure. Tout un défi !

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.