Réforme du système éducatif : Alpha Condé donne des consignes à ses ministres

Le système éducatif national est malade. Bien malade de son programme et de ses hommes. Les réformes traînent à se concrétiser. Des ministres déambulent au Pré-universitaire, à l’Enseignement technique et à la formation professionnelle ainsi qu’au niveau du supérieur.

Les bonnes traces laissées se comptent au bout des doigts. Seule obsession : s’enrichir et décamper. Le système d’enseignement est caduc. Les bibliothèques sont introuvables. Les équipements dans le professionnel sont vétustes s’ils existent. Au niveau du primaire, la qualité des maîtres pour l’essentiel est désespérante. Le comblé par un budget dérisoire alloué à chaque année à l’Education. Le tableau est loin de favoriser un enseignement de qualité. Alpha Condé dénonce sans cesse ne niveau bas des étudiants et élèves guinéens, alors que c’est lui qui a le cordon de la bourse et c’est lui qui choisit ses ministres dans ce secteur prioritaire.

C’est certainement fouetté par cette responsabilité que le président a récemment demandé aux ministres en charge de l’enseignement de poursuivre les réformes du système éducatif en harmonie avec la Commission de réforme du système éducatif. Il a insisté sur la nécessité de commencer cette refonte à court, moyen et long terme, dès la maternelle. Il a encouragé les ministres à faire preuve d’initiative et à utiliser toutes les ressources disponibles telles que les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Le Président de la république a rappelé que ces différentes initiatives destinées à qualifier la formation des jeunes guinéens et les rendre compétitifs sur le marché de l’emploi, doit faire l’objet d’une large sensibilisation avec le concours de tous les acteurs concernés.

Des vœux pieux ! Car, aucun accompagnement financier pour atteindre les objectifs. Un mirage.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.