Réincorporé : la communauté Haali pular prend racine

Organisée  et  structurée  de  la  meilleure  des  façons  depuis  2001 les  communautés  ayant  en  partage  la  langue  pular ont  trouvé  en  la  capitale  forestière un  havre  de  paix  où  la  communion  est  de  mise .

A  l’occasion d’un récent  passage dans  la  zone notre  rédaction  a  rencontré le  chargé de  la  communication  de  cette  entité  humaine  forte  de  13000 adhésions  au  moment  de  mettre  en  ligne  cet  entretien Mamadou  Maladho  Diaouné  est  allé  à  fond  la  caisse  avec  nous

« il  y  a  des  préfectures  qui  n’appartiennent  pas  à  la  région  de  Mamou, non  plus  à  la  région  de  Labé quand  je prends  Telemilé, Koundara ,Gaoual, Dinguiraye et  Dabola  aujourd’hui d’ailleurs le  président  de  la  coordination  du  Fouta à Nzérekoré est  de  Dinguiraye.   Avec  les  difficultés  face  à  la  politique  qui  s’est  insurgée  à  un  certain  moment  donné ,la  coordination  s’était  retrouvée et  on a  décidé  ensemble  de  trouver  un  terrain  qu’il  faut  acheter, chose  qui  a  été  faite donc  il  y a  eu  un  quota  qui a  été  fixé pour  chaque  diwal il  y a  6  diwé  représentés à  savoir :Dinguiraye ,Kolladhe  pour  tout Dalaba , Labé, Koin , Timbo et  Timbi(….)   (NDLR : parlant des  relations  sociales  actuelles) Ce  sont des  relations  qui  sont  au  beau  fixe aujourd’hui ,je  m’en  réjouis énormément  il  y  a  même  eu  la  création  d’un  cadre  de  concertation entre toutes  les  communautés, toutes  les  couches qui  y  vivent  pour  toujours  pérenniser  la  paix  et  l’entente. »

 

A  N’Zérékoré , un  pacte  de  non-agression  a  été signé  pour  mettre  les  citoyens  à  l’abri  de  certaines  dérives  qui  peuvent  découler  de  situations  inconfortables.

 

Sally Bilaly Sow pour kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.