Religion-Boké: le foyer coranique, une arme efficace pour lutter contre la délinquance juvénile

L’idée de l’ouverture d’un foyer coranique réside dans l’apprentissage de la lecture de Saint Coran, sa traduction (interprétation) et son application correcte, en vue d’un changement de comportementchez les apprenants.

Pour lutter contre la délinquance juvénile, Maître BakodayeDramé, âgé de 62 ans, a fondé, il y a 19 ans, au cœur du quartier Baralandé, commune urbaine de la préfecture de Boké un foyer coranique faisant l’objet de convoitise chez les mères et pères de familles de la contrée.

De retour au bercail il y a 28 ans, BakodayeDramé, marié à trois (03) femmes et père de sept (07) enfants dont quatre (04) filles, accomplit cette œuvre salvatrice à but non lucratif, avec beaucoup de sagacité. L’homme a fait ses études à Casamance (Dakar) avant de rejoindre le bercail, il y a 28 ans.

Consulté sur la question, BakodayeDiaby s’est exprimé au micro de notre reporter : «Comme l’a recommandé Dieu, celui qui aura fait le poids d’un atome du bien le verra et, celui qui aura fait d’un atome du mal le verra. Donc, enaccomplissant ce travail des hommes de bonne foi, je n’attends rien de qui que ce soit. C’est ma façon de participer au rayonnement de l’Islam, à la formation de la relève de demain (jeunesse). L’apprentissage de la lecture du Saint Coran, engendre une éducation de qualité. Ainsi, nos enfants sauront améliorer leurs façons de faire pour valoriser davantage, l’Islam, notre religion préférée. Un foyer coranique bien structuré, contribue à la lutte contre la délinquance juvénile…»

Ici, tous les enfants (adeptes) apprennent dans un climat de confiance mutuelle, synonyme d’une cohabitation pacifique entre les citoyens du quartier Baralandé.

Mamadouba Camara, correspondant kababachir.com à Boké

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.